RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police
 SANTÉ
Accueil
Acouphènes
Aide pour les aînés
Ainés actifs
Aînés et les abus
Alimentation
Alzheimer
Améliorer votre français
Au décès
AVC (Accident Vasculaire Cérébral)
Bénévolat
Bien dormir
Brûlure
Cancers
Centres d'accueil et centres de jour
Centres d'écoute
Coeur
Compostage
Conseils
Conseils nutritionnels
Contre les états de fatigue chronique + maigrir
Contrôler son poids
Dents
Diabète
Dons d'organes
Entretien d'une maison
Exercices et sports
Fatigue
Fraude
Garder la santé
Hébergement
Impôts
Jeux - Danger!
La mort
La retraite
La vie
Les yeux
Loisirs
Maigrir
Maladies
Maladies du coeur
Médicaments
Mémoire
Nécrologie
Nutrition
Parkinson
Peau
Prévention
Prostate
Protection
Recherches
Santé - animaux
Santé au Québec
Santé en France
Se soigner ...
Sécurité à la maison
Sept signes qui montrent que vous pourriez avoir une maladie du coeur
Services
Sexualité
Testament de vie
Tique
Traitements
Un peu de tout
Vie éternelle
Vieillissement
Vivre longtemps...
Yeux
   
Marcher 30 minutes pour vivre 5 ans de plus
     En marchant 30 minutes par jour, plusieurs fois par semaine, les hommes pourraient prolonger leur espérance de vie de 5 ans. Pour une fois, on ne vous demande pas de faire des efforts surhumains mais simplement de marcher. Des chercheurs norvégiens ont montré que les hommes qui marchaient 30 minutes par jour, six fois par semaine, augmentaient leur durée de vie de 5 ans. Le même effet est observé en pratiquant le vélo ou la natation. Au total, le risque de décès précoce diminue de 37%, et même de 49% pour ceux qui adoptent les activités les plus intenses.
     Leur recherche a rassemblé au départ 26 000 hommes dès les années 1950-1960. Un premier point a été fait en 1970. Puis en second avec les 6000 ayant vécu jusqu'en 2000. Les hommes qui arrêtaient de fumer entre ces deux périodes réduisaient de 41% leur risque de décès. Ceux qui faisaient une heure d'activité physique n'allongeaient pas significativement leur durée de vie. Par contre, ceux qui en faisaient quotidiennement, oui. Pour les chercheurs, la différence de risque de décès entre les actifs et les inactifs était "frappante". Ainsi, "une activité physique accrue est aussi bénéfique que le sevrage tabagique dans la réduction de la mortalité toutes causes confondues" ont-ils conclu.

Source : British Journal of Sports Medicine

 
Rechercher sur le site
  

Pour nous rejoindre


RIAQ

Tél.: 514.448.0342 ou
1.866.592.9408 sans frais

Courriels: 
riaqsecretariat@gmail.com

Comment garder la forme

avec
Louise Kanémy 

Il y a 13 capsules...

Cliquez ICI. 
(Si ordinateur récent)

Cliquez ICI
(Si ordinateur non récent)

Archives
Cette incroyable invention pourrait permettre à votre corps de se réparer avec un simple contact  

Medisite.fr - Les vertus du bicarbonate de soude ! 

Santé Canada - Attention aux médicaments achetés en ligne ! 

Le Bel Âge - Adieu les bouffées de chaleur ! 

Tel-Aînés  

Plan du site |