RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police
 SANTÉ
Accueil
Acouphènes
Aide pour les aînés
Ainés actifs
Aînés et les abus
Alcool
Alimentation 1
Alimentation 2
Alzheimer
Améliorer votre français
Artères bloquées
Arthrite
Arthrose
Astuces
Attention à ...
Au décès
AVC (Accident Vasculaire Cérébral)
Bénévolat
Bien dormir
Bonheur
Brûlure
Cancers
Centres d'accueil et centres de jour
Centres d'écoute
Cerveau
Coeur
Compostage
Conseils nutritionnels
Conseils-1
Conseils-2
Contre les états de fatigue chronique + maigrir
Contrôler son poids
Découragement ... déprime...
Dents
Diabète
Dons d'organes
Douleurs
Entretien d'une maison
Étouffement
Exercices et sports
Fatigue
Fraude
Garder la forme
Garder la santé
Goutte (maladie)
Hébergement
Impôts
infarctus
Jeux - Danger!
La mort
La retraite
La vie
Loisirs
Maigrir 1
Maigrir 2
Maladie du coeur
Maladies - 1
Maladies - 2
Maladies du coeur
Médicaments
Mémoire
Nécrologie
Nutrition
Oreille et audition
Parkinson
Peau ( soleil - psoriasis )
Prévention
Prostate
Protection
Recherches
Résidences pour aînés
Retraite
Santé - animaux
Santé au Québec
Santé en France
Se soigner ...
Sécurité à la maison
Services
Sexualité
Sieste
Testament de vie
Tique
Traitements
Un peu de tout
Varices
Vieillissement 1
Vieillissement 2
Vitamines
Vivre longtemps
Yeux
 
Personnes âgées et besoin d'être PROPRE et SOIGNÉ et de PROTÉGER SES TÉGUMENTS (son enveloppe)
Les soins reliés à l'hygiène corporelle sont très importants pour maintenir ou rétablir l'indépendance des personnes âgées dans la satisfaction de tous les besoins fondamentaux. La prévention des altérations de l'intégrité de la peau n'est pas très complexe, mais elle nécessite des interventions qui doivent cependant être respectées par tous les membres de l'équipe de soins.


I - Savoir résumer ce besoin

  • La signification du besoin de propreté et les moyens pris pour satisfaire ce besoin varient en fonction des individus. Les facteurs impliqués sont multiples : les habitudes d'hygiène corporelle, (bonnes ou mauvaises), l'éducation, la santé et le processus de sénescence.
    La peau qui constitue l'enveloppe extérieure de l'organisme se transforme en muqueuses pour tapisser les orifices des systèmes respiratoire, digestif (bouche et nez) et urogénital (urètre, vagin, anus).
  • La peau et ses structures complémentaires (poils, ongles et glandes) forment le système tégumentaire. Ce système accomplit différentes fonctions qui lui permettent de jouer un rôle important dans le maintien de l'homéostasie et de l'activité cellulaire. Pour remplir ces fonctions, la peau doit être propre, saine et soignée.
    Voici quelques fonctions:
    • - La protection
      • La peau dresse une barrière physique contre l'invasion des microbes et des substances étrangères.
    • - La thermorégulation
      • Les glandes sudoripares assurent en grande partie la régulation thermique de l'organisme.
    • - L'excrétion
      • Les glandes sudoripares excrètent, à la surface de la peau, de petites quantités de déchets azotés et de chlorure de sodium contenus dans la sueur.
    • - La sensation
      • Les terminaisons nerveuses spécialisées de la peau permettent de recueillir les informations sur le milieu extérieur.
    • - La production de vitamine D
      • La peau est le site de la synthèse de la vitamine D grâce à la transformation d'un dérivé du cholestérol par l'action du rayonnement ultraviolet solaire.

II - Savoir reconnaître le processus de vieillissement physiologique et ses conséquences

  • A- Le vieillissement physiologique
    • - Processus du vieillissement physiologique
      • - Ralentissement du renouvellement de l'épiderme
      • - Amincissement du derme par perte de tissu sous-cutané
      • - Perte d'élasticité de la peau.
      • - Atrophie des capillaires de la peau
      • - Perte de tissu graisseux sous-cutané
      • - Modification de la distribution de la graisse sous-cutanée qui se dépose sur les hanches et l'abdomen
      • - Atrophie du tissu glandulaire du sein
      • - Apparition de rides et de surplus de peau
      • - Apparition de taches colorées sur l'épiderme (lentigo, télangiectasie, etc.)
      • - Diminution de l'activité des glandes sébacées
      • - Atrophie des glandes sudoripares, ce qui modifie le processus de contrôle de la température par sudation
      • PHANÉRES (cheveux, ongles)
        • - Diminution des poils sauf sur le visage (hommes et femmes)
        • - Perte et amincissement des cheveux qui grisonnement
        • - Ralentissement de la croissance des ongles et apparition de stries longitudinale sur leur surface
        • - Épaississement des ongles causé par une baisse de la circulation périphérique
    • - Effets du vieillissement physiologique
      • Le processus de sénescence au niveau du système musculo-squelettique affecte la motricité et les mesures d'hygiène personnelle deviennent plus difficiles à réaliser. De même les changements au niveau de la peau (ex.: perte d'élasticité causée par une diminution de la vascularisation et de l'hydratation du derme) affectent eux aussi le besoin «d'être propre, soigné et de protéger ses téguments» chez la personne âgée et la rendent plus vulnérable aux problèmes de dépendance.
  • B - Facteurs qui influencent la satisfaction de ce besoin
    Tous les besoins fondamentaux, comportent une dimension biophysiologique, psychologique, sociologique, culturelle et/ou spirituelle et sont influencés par un certain nombre de facteurs.
    • 1. Dimension biophysiologique
      • Les activités quotidiennes nécessaires à l'indépendance dans la satisfaction du besoin de propreté exigent une certaine capacité neuromusculaire.
        • Tout comme pour l'habillement, il faut beaucoup de coordination de dextérité, d'équilibre ainsi qu'une bonne amplitude de mouvement et de force musculaire pour effectuer les soins d'hygiène corporelle.
    • 2. Dimension psychologique
      • a. L'image corporelle
        • L'image corporelle est un aspect du moi physique, l'une des deux composantes de l'image de soi. L'image corporelle fait référence aux perceptions et aux sentiments qu'éprouve une personne face à l'image de son corps.
          • Les soins apportés à l'apparence corporelle sont déterminés par l'image corporelle. La personne qui éprouve des sentiments négatifs face à l'image de son corps a généralement une piètre estime d'elle-même, ce qui entraîne une diminution des soins d'hygiène personnelle. L'estime de soi est étroitement liée à tous les aspects de l'image de soi.
      • b. Les habitudes personnelles de propreté du corps et des vêtements
        • La personnalité influence les habitudes personnelles de propreté du corps et des vêtements. La signification de la propreté diffère d'un individu à l'autre tout comme l'importance accordée à l'apparence physique. Aussi, être propre, soigné et protéger ses téguments peut signifier pour certaines personnes prendre deux douches par jour ou encore faire une toilette partielle au lever et prendre un bain avant le coucher.
        • L'habitude de prendre une douche deux fois par jour n'est pas mauvaise mais peut causer aux personnes âgées des problèmes cutanés puisque leur peau qui a subi des transformations au cours du processus de sénescence est beaucoup plus sensible.
      • c. La gêne et la pudeur
        • Plusieurs personnes âgées ont besoin d'aide pour les soins d'hygiène personnelle (se faire laver le dos, se faire laver en entier, se faire laver le siège et la région génitale après une incontinence, etc.).
        • Tout comme pour l'habillement, le respect de la pudeur est très important car il ne faut pas oublier que parmi les personnes âgées, certaines ne se sont jamais déshabillées devant leur conjoint (surtout les femmes). Il est normal qu'elles puissent éprouver de la gêne lorsqu'un intervenant les lave. Ce sentiment de gêne qui est habituellement facilement identifiable (démonstration de colère au moment du bain) peut entraîner de l'anxiété, de la peur et du retrait. Il faut donc veiller à ne pas faire de gestes offensants (ex.: découvrir la personne au complet lorsque la porte de la salle de bain est ouverte) et essayer dans la mesure du possible d'acquiescer à toutes ses demandes.
    • 3 - Dimension sociologique
      • a. Les irritants externes
        • La température de la chambre, l'humidité et la circulation d'air influencent le mécanisme de sudation. Le froid assèche la peau alors que l'exposition au soleil peut provoquer des brûlures.
        • L'urine, les selles, la savon parfumé et certains médicaments irritent la peau et peuvent causer des démangeaisons ou des dermatites.
      • b. Les installations sanitaires (baignoires)
        • Le milieu de vie d'une personne est habituellement relié à son niveau socio-économique. Les personnes âgées ont plus de chance d'avoir une baignoire dans leur maison ou dans leur logement si elles ont une bonne situation financière. Toutefois, la présence d'une baignoire n'est pas le seul élément nécessaire à la satisfaction du besoin de propreté ; il faut aussi tenir compte du type d'installation.
          • Par exemple, certaines vieilles demeures sont encore munies d'anciennes baignoires où il est difficile d'y entrer et encore plus d'en sortir et d'autres demeures plus modernes, dont la hauteur de la baignoire est normale, ne sont pas munies de barres d'appui pourtant nécessaires à beaucoup de personnes âgées.
      • c. Le courant social
        • Les individus adoptent des habitudes d'hygiène selon les modes actuelles, par exemple coiffure et produits de beauté. Toutefois beaucoup de personnes âgées restent plutôt fidèles à leurs bons vieux produits et lorsqu'elles ne peuvent plus se les procurer, elles en achètent d'autres, pas trop chers.
    • 4. Dimension culturelle et/ou spirituelle
      • La signification de l'hygiène et de la propreté varient selon les cultures, les familles et les individus.
        • Il y a 50 ans 'une seule douche par semaine' était avancé comme une règle à respecter car la douche 'affaiblissait' !
  • C - Interaction entre ce besoin et les autres besoins fondamentaux
    • Respirer
      • Respiration inefficace dû à une mauvaise hygiène pulmonaire
    • Boire et manger
      • Altération des muqueuses buccales par manque d'hygiène buccale
    • Éliminer
      • Incontinence urinaire par infection urinaire dû à un manque d'hygiène au moment de la miction
    • Se mouvoir et maintenir une bonne posture
      • Altération de la mobilité reliée à une infection cutanée des pieds par manque d'hygiène des pieds
    • Dormir et se reposer
      • Perturbation sommeil dû à des démangeaisons consécutives à l'utilisation d'un savon parfumé au moment du bain
    • Se vêtir et se dévêtir
      • Déficit d'habillement par manque de connaissances sur les principes d'hygiène quant à la propreté des sous-vêtements
    • Maintenir la température du corps dans les limites normales
      • Hyperthermie reliée à une infection urinaire consécutive à un manque d'hygiène au moment de la miction
    • Éviter les dangers
      • Altération de l'estime de soi) dû à l'incapacité d'accomplir ses soins d'hygiène personnelle
    • Communiquer
      • Isolement social relié à une attitude de rejet de la part de l'entourage à cause des odeurs de transpiration
    • Agir selon ses croyances et ses valeurs
      • Détresse spirituelle reliée à un conflit d'horaire entre l'heure du bain et l'heure de la messe quotidienne
    • S'occuper en vue de se réaliser
      • Impuissance reliée à l'impossibilité d'accomplir ses soins d'hygiène personnelle
    • Se récréer
      • Déficit des activités de loisirs relié à la perturbation du concept de soi
    • Apprendre
      • Non-observance du programme d'hygiène corporelle reliée à des croyances culturelles différentes
III - Savoir-être face à la dépendance pour ce besoin afin de tendre vers l'autonomie
  • A - Savoir-prévenir la survenue d'une dépendance : savoir observer, savoir organiser (Prévention niveau primaire : prévention de la maladie, promotion et maintien de la santé)
    • Les conseils concernent les soins de la peau consécutifs à sa sécheresse induite par le vieillissement et l'hygiène des pieds. En ce qui concerne la sécheresse de la peau, renseigner les personnes âgées ainsi que leur famille et leur recommander de :
      • - Ne pas prendre de bain complet tous les jours (deux ou trois bains par semaine suffisent).
      • - Alterner les bains complets et les douches.
      • - Utiliser un savon doux et gras (Savon surgras Cavaillés, etc.).
      • - Bien rincer et assécher la peau surtout au niveau des aisselles et des aines, sous les seins, au niveau de la région génitale et entre les orteils.
      • - Utiliser une crème ou une lotion émolliente après le bain complet ou le bain partiel. Elle aide à réduire la sécheresse de la peau en empêchant l'évaporation de l'humidité normale.
        • S'assurer que la lotion ou la crème pénètre bien dans la peau.
      • - Éviter d'utiliser de l'alcool ou des lotions alcoolisées car ils dessèchent la peau.
      • - Éviter d'utiliser le talc car il dessèche la peau en absorbant l'humidité naturelle.
        • De plus, lorsqu'il est utilisé au niveau de la région génitale, il favorise la croissance bactérienne et il est très difficile à enlever. Bien qu'il puisse masquer temporairement les odeurs, il ne peut ni les prévenir ni les éliminer. Un lavage soigneux constitue la meilleure méthode pour éliminer les odeurs et les dangers d'infection.
      • - L'hygiène des pieds doit être fortement encouragée chez les personnes âgées.
      • - Si la peau des pieds est sèche, tremper les pieds dans de l'eau tiède savonneuse puis après le rinçage, appliquer une crème à la lanoline, ou Biafine par ex.
      • - Changer de bas tous les jours et même plus souvent si nécessaire.
  • B - Savoir-ajuster l'aide en fonction des troubles : savoir percevoir, savoir faire (Prévention niveau secondaire : ralentir la progression de la maladie)
    • 1- Interventions générales pour les personnes âgés qui présentent un déficit au niveau des soins d'hygiène corporelle
      • - Laisser suffisamment de temps à la personne pour se laver.
      • - Veiller à ce que la température de la chambre ou de la salle de bain soit chaude, mettre l'eau à la température souhaitée par les bénéficiaires.
      • - S'assurer de l'accessibilité de toutes les affaires de toilette.
      • - S'assurer que les mesures de sécurité sont respectées dans la salle de bain (barres de soutien, tapis de caoutchouc, etc.).
      • - Respecter leur intimité.
      • - Vérifier l'état de la peau.
      • - Accorder une attention particulière à l'hygiène des pieds et des ongles car la circulation sanguine des personnes âgées est souvent déficiente et une blessure guérit difficilement et peut même dégénérer en gangrène.
        • Après avoir fait tremper les orteils pendant une quinzaine de minutes, couper soigneusement les ongles par petites sections et leur donner une forme rectiligne pour éviter l'ongle incarné du gros orteil notamment. Si les problèmes circulatoires sont importants ou si les personnes sont diabétiques, des précautions spéciales sont à prendre.

      ongle9k573hend08.gif

    • 2) Personnes présentant un ulcère de pression
      • L'ulcère de pression commence par de l'érythème et peut conduire à une destruction de la peau, l'escarre.
      • Il survient lorsqu'une pression extérieure interrompt le flot sanguin normal et empêche l'acheminement des substances nutritives et de l'oxygène à partir des capillaires jusqu'aux cellules. Lorsque le flot sanguin est interrompu pendant une période de temps suffisamment longue les cellules meurent et se forme une ulcération de la peau.
        • - Noter l'aspect de la peau au niveau de ces régions à chaque changement de position (érythème, induration, etc.) afin de déceler tout signe de pression et le signaler à l'infirmière.
        • - Limiter les « séances en position assise » chez les personnes dont le risque d'ulcère de pression sacrée est élevé.
        • - Encourager la personne à bouger, à marcher.
        • - Montrer à la personne au fauteuil comment soulever leurs hanches à l'aide de leurs bras ou à effectuer un transfert de poids par un mouvement de balancement.
        • - Expliquer à la personne qu'il ne faut pas poser ses pieds sur un tabouret. Cette position augmente la pression au niveau des ischions ; comme le font aussi les marchepieds trop hauts d'un fauteuil roulant.
        • - Augmenter la fréquence des changements de position lorsqu'une rougeur de pression persiste au cours de l'heure suivant le changement de position.
        • - Maintenir la tête du lit le plus bas possible afin de réduire les forces de cisaillement (forces qui tirent sur les tissus au lieu de les comprimer et qui font glisser les couches de peau les unes sur les autres)
          • Exemple: lorsqu'on remonte une personne dans son lit et que la peau de ses fesses et de son dos frotte sur les draps ou encore que la peau de ses fesses adhère au bassin de lit au lieu de glisser dessus.
        • - Pour remonter les personnes dans leur lit ou pour les replacer sur leur chaise il faut s'y prendre à plusieurs et éviter de les tirer ou de les glisser.
          • Pour placer le bassin de lit il faut les tourner sur le côté et éviter de leur écarter les fesses en les tournant pour ne pas provoquer de fissure au pli interfessier.
        • - Mettre des oreillers ou des coussins au-dessus et en-dessous de la région sensible afin qu'elle ne touche pas au matelas. Ne pas utiliser de 'ronds d'air' en caoutchouc car ils augmentent la pression et diminuent l'apport sanguin
        • - Réduire la pression au niveau des proéminences osseuses à l'aide de matelas en plots de mousse.
          • Ne pas oublier que l'utilisation de matelas prophylactiques n'élimine pas la nécessité d'une mobilisation régulière.
        • - Les massages cutanés ne remplacent aucunement les mobilisations répétées. Ils peuvent même s'ils sont effectués directement sur la rougeur et non autour de celle-ci endommager les tissus en causant une hémorragie sous-cutanée.
      • 3) Personnes présentant des lésions de la muqueuses buccales
        • Renseigner les personnes âgées sur les principes d'hygiène buccale.
          • - Brosser les dents après les repas et avant le coucher.
          • - Utiliser une brosse douce afin d'éviter de blesser les gencives qui sont sèches et moins élastiques.
          • - Brosser une ou deux dents à la fois, dans un mouvement de va-et-vient ou en effectuant de petits cercles, en commençant par les molaires.
          • - Brosser légèrement la langue et l'intérieur des joues.
          • - Rincer la bouche avec de l'eau.
        • Si elles ont des prothèses dentaires
          • - Brosser les prothèses sur le dessus et sur le dessous à l'aide d'une brosse pour prothèses ou d'une brosse à soies rigides.
          • - Rincer à l'eau froide avant de les replacer.
          • - Enlever les dépôts sur les prothèses en les faisant tremper toute la nuit dans du vinaigre blanc.
          • - Faire rincer la bouche fréquemment.
          • - Examiner la muqueuse buccale afin de déceler les blessures.
  • C - Savoir diminuer les conséquences de l'état de dépendance : savoir intégrer, savoir communiquer (Prévention niveau tertiaire : diminuer les répercussions de la maladie)
    • Les programmes d'élimination urinaire et intestinale sont des interventions qui aident à prévenir les altérations de l'intégrité de la peau.
      • Les selles et l'urine rendent la peau moite et accélèrent la prolifération bactérienne. Il faut laver la peau avec un savon qui n'en altère pas le pH. Une fois bien lavée et asséchée, on applique une crème protectrice afin d'empêcher l'urine ou les selles d'entrer en contact avec la peau et de l'irriter. Lorsqu'on utilise une pommade à l'oxyde de zinc (type Mitosyl) il vaut mieux, avant d'appliquer une nouvelle couche, enlever la couche précédente à l'aide d'huile de paraffine ou de vaseline.
    • L'apport calorique et hydrique doit être augmenté et des suppléments nutritifs sont parfois nécessaires, lorsqu'il y a des escarres.
      • L'hémiplégique doit être mobilisé toutes les deux heures car il ne ressent pas la douleur de la pression.
Conclusion
Les soins reliés à l'hygiène corporelle sont très importants pour maintenir ou rétablir l'indépendance des personnes âgées dans la satisfaction de tous les besoins fondamentaux.
La prévention des altérations de l'intégrité de la peau n'est pas très complexe, mais elle nécessite des interventions qui doivent cependant être respectées par tous les membres de l'équipe de soins.

Source: Papidoc


Plan du site |