RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police
 SANTÉ
Accueil
Acouphènes
Aide pour les aînés
Ainés actifs
Aînés et les abus
Alcool
Alimentation
Alzheimer
Améliorer votre français
Arthrite
Arthrose
Astuces
Attention à ...
Au décès
AVC (Accident Vasculaire Cérébral)
Bénévolat
Bien dormir
Bonheur
Brûlure
Cancers
Centres d'accueil et centres de jour
Centres d'écoute
Cerveau
Coeur
Compostage
Conseils nutritionnels
Conseils-1
Conseils-2
Contre les états de fatigue chronique + maigrir
Contrôler son poids
Découragement ... déprime...
Dents
Diabète
Dons d'organes
Douleurs
Entretien d'une maison
Étouffement
Exercices et sports
Fatigue
Fraude
Garder la santé
Hébergement
Impôts
Jeux - Danger!
La mort
La retraite
La vie
Les yeux
Loisirs
Maigrir 1
Maigrir 2
Maladies - 1
Maladies - 2
Maladies du coeur
Médicaments
Mémoire
Nécrologie
Nutrition
Parkinson
Peau ( psoriasis )
Prévention
Prostate
Protection
Recherches
Résidences pour aînés
Retraite
Santé - animaux
Santé au Québec
Santé en France
Se soigner ...
Sécurité à la maison
Sept signes qui montrent que vous pourriez avoir une maladie du coeur
Services
Sexualité
Testament de vie
Tique
Traitements
Un peu de tout
Varices
Vieillissement
Vitamines
Vivre longtemps
Yeux
 
Accueil>>Hébergement

Maisons intergénérationnelles

Nous n'avons pas de détails concernant cette maison,
mais nous savons de source sûre qu'il s'agit bien d'une maison
de type intergénérationnelle

Une lavalloise par René Beauchamp

À partir de cette maison...

...les Lafranchise ont agrandi par l'arrière...

...pour leur fille, leur gendre et les trois ados de ces derniers.

Cliquez ICI pour les entendre parler de ce projet.

----------------------------------------------

Une montréalaise par Jean-Maurice Lamy

 

 La photo ci-dessus fait voir une maison intergénérationnelle de mon quartier, à Montréal. Dans son état primitif, il n'y avait rien au-dessus du garage. Projetant d'aménager à sa mère un appartement autonome, le propriétaire fit appel à un architecte. Celui-ci conçut un ajout reposant pour moitié sur le garage qui existait déjà et débordant pour moitié, soutenu en son extrémité par des colonnes. 

Une entrée distincte donne accès au nouvel appartement. 

Autonomie entière: la sénior habite tout à côté des siens, non pas avec.


Une autre lavalloise
par René Beauchamp

Il y a une dizaine d'années, un couple habitait ce bungalow et y avait élevé leurs enfants.

Or, à la retraite du propriétaire, ce dernier décida de céder sa maison à sa fille mais à la condition d'y ajouter un petit logement pour lui et son épouse. Une rallonge fut construite sur le côté de la maison au coût de 40 000$

 Trois ans plus tard, l'époux décéda. La grand-maman habite toujours là et elle aussi a son entrée bien à elle.



Référence gouvernementale:
     
 Cliquez ICI.


Une bretonne par J.Albert

J'ai parlé de cette maison aux membres du RIAQ-forum, forum hébergé par le Réseau d'information des aînés du Québec (riaq.uqam.ca) et qui relie le Canada, la France, la Belgique et même le Brésil. Un membre québécois, mais de racines bretonnes, a réagi comme suit.

"[...] Depuis cinquante ans nos architectes et urbanistes et nous tous avons commis des erreurs.

Première erreur: la ségrégation, un quartier pour les jeunes, un quartier pour les riches, et des mouroirs pour les vieux. La maison idéale aurait dû comprendre deux ou trois logements, [...] comme chez notre ami Pierre L. [membre du forum habitant la Bretagne].

La maison de Pierre comprend le logement principal, plus un autre logement indépendant plus petit, mais qui peut loger une petite famille: j'y ai logé [à l'occasion d'un voyage]. Cette maison possède aussi, inclus dans le logement principal, un petit appartement qu'ils louent à deux étudiants (ou à des touristes pendant l'été). C'est la maison intergénérationnelle, capable de loger toute cette heureuse tribu.

Deuxième erreur: nos escaliers sont trop abrupts. Si un jeune enfant de deux ans manque une marche, il roule jusqu'au bas de l'escalier. Les accidents sont fréquents.

Troisième erreur, très grave au Québec: les maisons sont mal orientées, au hasard, et inconfortables pendant les grandes chaleurs de l'été. Hier à Montréal on a battu un record: il a fait 35 degrés Celsius (centigrades) à l'ombre. Depuis plus d'une semaine, tous les jours le mercure monte au-dessus de trente. Heureux les Montréalais dont la maison est orientée plein sud, sans aucune fenêtre à l'est ni à l'ouest. Le fenêtres au sud ne nuisent pas en été, car le soleil à midi, en été, est très haut dans le ciel. Nos architectes et urbanistes avaient cru que la climatisation et le chauffage corrigeraient les erreurs, puisque l'énergie ne coûtait rien ou presque. Mais cela cause l'effet de serre. En Bretagne on ne connaît pas ce problème: il n'y fait jamais très chaud en été. Les Bretons aiment bien avoir des fenêtres à l'est: cela réchauffe le matin. La Bretagne est un pays béni. En janvier il y fait 5 ou 6 degrés, en moyenne, et en juillet il fait 18 (soit 14 le matin et 22 l'après-midi). L'eau, au fond du puits, est toujours à 11 ou 12 degrés, toute l'année. Nos amis L. dépensent environ mille francs par an (200 dollars canadiens) pour chauffer leur grosse maison. Le chauffage solaire fait le reste. C'est ce que Pierre m'a dit, si mon souvenir est bon.

[...]

Salut à tous."

J.Albert


 
Rechercher sur le site
  

Pour nous rejoindre


RIAQ

Tél.: 514.448.0342 ou
1.866.592.9408 sans frais

Courriels:
leriaq@gmail.com 

Archives
Résidences «residences-quebec.ca» 

Résidences pour aînés du Québec 

Maisons intergénérationnelles  

Hébergement pour les aînés 

Énergie Verte Benny Farm à Montréal, secteur NDG 

Résidences 411 

Choisir une bonne résidence au Québec avec «Vie sa vie» 

Vous avez l'intention de déménager? 

Les ressources du secteur privé 

Maisons intergénérationnelles  

Plan du site |