RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police
 SANTÉ
Accueil
Acouphènes
Aide pour les aînés
Ainés actifs
Aînés et les abus
Alcool
Alimentation
Alzheimer
Améliorer votre français
Arthrite
Arthrose
Astuces
Attention à ...
Au décès
AVC (Accident Vasculaire Cérébral)
Bénévolat
Bien dormir
Bonheur
Brûlure
Cancers
Centres d'accueil et centres de jour
Centres d'écoute
Cerveau
Coeur
Compostage
Conseils nutritionnels
Conseils-1
Conseils-2
Contre les états de fatigue chronique + maigrir
Contrôler son poids
Découragement ... déprime...
Dents
Diabète
Dons d'organes
Douleurs
Entretien d'une maison
Étouffement
Exercices et sports
Fatigue
Fraude
Garder la forme
Garder la santé
Hébergement
Impôts
Jeux - Danger!
La mort
La retraite
La vie
Les yeux
Loisirs
Maigrir 1
Maigrir 2
Maladies - 1
Maladies - 2
Maladies du coeur
Médicaments
Mémoire
Nécrologie
Nutrition
Parkinson
Peau ( psoriasis )
Prévention
Prostate
Protection
Recherches
Résidences pour aînés
Retraite
Santé - animaux
Santé au Québec
Santé en France
Se soigner ...
Sécurité à la maison
Sept signes qui montrent que vous pourriez avoir une maladie du coeur
Services
Sexualité
Sieste
Testament de vie
Tique
Traitements
Un peu de tout
Varices
Vieillissement
Vitamines
Vivre longtemps
Yeux
 
L’aquamation


 L’aquamation funéraire consiste à plonger le corps du défunt dans un bassin d’eau chaude (93°C)
agitée et contenant des agents facilitant la dissolution des chairs.

 Les agents comprennent notamment des carbonates et hydroxydes. La combinaison du mouvement de l’eau, de sa température, et de son alcalinité accélère le processus de dissolution et décomposition des tissus, qui après quatre heures de traitement, disparaissent et ne restent que les os.

 Pour un rite funéraire, les residus osseux sont réduits en poudre et proposé à la famille à l’instar des cendres obtenues par crémation. 

  Le procédé moderne d’aquamation se veut plus naturel, éthique et écologique que la méthode de crémation, et même que les enterrements traditionnels. Le procédé participe ainsi aux préoccupations environnementales. D’un point de vue éthique, l'aquamation est compatible avec les religions bouddhistes (il en découle même) et chrétiennes, mais non islamiques.

Source:  http://lamortfaitpartiedelavie.com/lire-et-decouvrir/le-tour-du-monde-de-la-mort-4e-etape-laustralie/ 
            
             https://fr.wikipedia.org/wiki/Aquamation 

Vidéo:   https://www.youtube.com/watch?v=-z1tiaAEZ78&feature=youtu.be


Plan du site |