RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police
 SANTÉ
Accueil
Acouphènes
Aide pour les aînés
Ainés actifs
Aînés et les abus
Alcool
Alimentation 1
Alimentation 2
Alzheimer
Améliorer votre français
Artères bloquées
Arthrite
Arthrose
Astuces
Attention à ...
Au décès
AVC (Accident Vasculaire Cérébral)
Bénévolat
Bien dormir
Bonheur
Brûlure
Cancers
Centres d'accueil et centres de jour
Centres d'écoute
Cerveau
Coeur
Compostage
Conseils nutritionnels
Conseils-1
Conseils-2
Contre les états de fatigue chronique + maigrir
Contrôler son poids
Découragement ... déprime...
Dents
Diabète
Dons d'organes
Douleurs
Entretien d'une maison
Étouffement
Exercices et sports
Fatigue
Fraude
Garder la forme
Garder la santé
Goutte (maladie)
Hébergement
Impôts
infarctus
Jeux - Danger!
La mort
La retraite
La vie
Loisirs
Maigrir 1
Maigrir 2
Maladie du coeur
Maladies - 1
Maladies - 2
Maladies du coeur
Médicaments
Mémoire
Nécrologie
Nutrition
Oreille et audition
Parkinson
Peau ( soleil - psoriasis )
Prévention
Prostate
Protection
Recherches
Résidences pour aînés
Retraite
Santé - animaux
Santé au Québec
Santé en France
Se soigner ...
Sécurité à la maison
Services
Sexualité
Sieste
Testament de vie
Tique
Traitements
Un peu de tout
Varices
Vieillissement 1
Vieillissement 2
Vitamines
Vivre longtemps
Yeux
 
Problèmes d'alimentation des aînés

Nous sommes 3,7 millions au Canada de plus de 65 ans. Or, une étude financée par Santé Canada révèle un tableau inquiétant : 42 % des 1 200 personnes âgées autonomes interrogées présentaient un risque de malnutrition, car elles ne consommaient pas tous les éléments essentiels au maintien d’une bonne santé.
 [Le reportage de Marie-Josée Taillefer et Esther Lapointe]

On entend souvent qu'à partir d'un certain âge, on est moins actif, on a moins besoin de protéines. Il faut donc manger moins de viande. Faux : Après 65 ans, les protéines sont essentielles, en cas de chutes ou de fractures.

On entend également qu'il faut couper le gras. Faux : En vieillissant, les gras constituent la principale source d’énergie. Un petit peu de creton, de bacon, de crème et de beurre sont même recommandés.  Après 65 ans, il est souhaitable d’avoir un léger surplus de poids, en cas d’accident ou de maladie. Consultez votre médecin; il vous indiquera si vous avez pas assez ou trop de gras.

Il est souhaitable de consommer trois à quatre portions par jour de produits laitiers soit du fromage, du yogurt, du lait parce qu’ils sont les alliés naturels des vieux os et fournissent du calcium et de la vitamine D.

Quand l’appétit va…tout va!

L’appétit joue un rôle crucial dans le désir de bien s’alimenter, mais la solitude constitue souvent un obstacle de taille. Au restaurant ou en bonne compagnie, des études ont démontré que les gens âgés mangent jusqu’à 30 % plus. Les gens en bonne santé sont ceux qui disent avoir bon appétit. Et pour garder l’appétit, il ne faut pas hésiter à se gâter.

Source: «L'Épicerie» (Radio-Canada - 1er novembre 2006 19 h 30)
Émission en reprise sur RDI jeudi 22 h, samedi 10 h 30 et dimanche 17 h 30


Plan du site |