RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police
 SANTÉ
Accueil
Acouphènes
Aide pour les aînés
Ainés actifs
Aînés et les abus
Alcool
Alimentation 1
Alimentation 2
Alzheimer
Améliorer votre français
Artères bloquées
Arthrite
Arthrose
Astuces
Attention à ...
Au décès
AVC (Accident Vasculaire Cérébral)
Bénévolat
Bien dormir
Bonheur
Brûlure
Cancers
Centres d'accueil et centres de jour
Centres d'écoute
Cerveau
Coeur
Compostage
Conseils nutritionnels
Conseils-1
Conseils-2
Contre les états de fatigue chronique + maigrir
Contrôler son poids
Découragement ... déprime...
Dents
Diabète
Dons d'organes
Douleurs
Entretien d'une maison
Étouffement
Exercices et sports
Fatigue
Fraude
Garder la forme
Garder la santé
Goutte (maladie)
Hébergement
Impôts
infarctus
Jeux - Danger!
La mort
La retraite
La vie
Loisirs
Maigrir 1
Maigrir 2
Maladie du coeur
Maladies - 1
Maladies - 2
Maladies du coeur
Médicaments
Mémoire
Nécrologie
Nutrition
Oreille et audition
Parkinson
Peau ( soleil - psoriasis )
Prévention
Prostate
Protection
Recherches
Résidences pour aînés
Retraite
Santé - animaux
Santé au Québec
Santé en France
Se soigner ...
Sécurité à la maison
Services
Sexualité
Sieste
Testament de vie
Tique
Traitements
Un peu de tout
Varices
Vieillissement 1
Vieillissement 2
Vitamines
Vivre longtemps
Yeux
 
La stévia, la plante non dommageable qui sucre
Les feuilles contiennent un composé nommé le stévioside qui est de 100 à 300 plus sucrant que le sucre, totalement sain, sans aucun apport calorique et bien sûr 100% naturel.  Il suffit de faire sécher les feuilles et de les émietter. Deux cuillières à soupe de stévia sont l'équivalent d'une tasse de 8 onzes ou 250 ml de sucre blanc. Et ce n'est pas dommageable pour la santé.

Seul problème: le «sucre» stévia ne peut pas servir à faire de la confiture car il n'a pas de propriété de conservation comme le «vrai» sucre.

En octobre-novembre, vous verrez la floraison de toutes petites fleurs blanches. La stévia peut résister au au gel de -5° à -7°C.

La stévia est originaire d'Amérique du Sud (Paraguay, Brésil et Argentine). Les Indiens de là-bas ont longtemps utilisé ses feuilles comme édulcorant avant que la plante ne soit «découverte» en 1887 par un botaniste latino-américain. Les Japonais ont été les premiers à cultiver la plante à grande échelle depuis les années 1950. Ils utilisent maintenant la stévia de façon régulière. La stévia est cultivé dans plus de douze pays dont le Canada, dans le sud de l'Ontario.

Allez! C'est le temps d'ajouter cette plante à vos cultures.

Notez qu'il est aussi possible de trouver la stévia dans plusieurs boutiques d'aliments naturels.

Sources d'information:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stevia

http://www.serres-cuoq.com/stevia.php

http://www.tela-botanica.org/actu/article1634.html


Plan du site |