RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police
 SANTÉ
Accueil
Acouphènes
Aide pour les aînés
Ainés actifs
Aînés et les abus
Alcool
Alimentation 1
Alimentation 2
Alzheimer
Améliorer votre français
Artères bloquées
Arthrite
Arthrose
Astuces
Attention à ...
Au décès
AVC (Accident Vasculaire Cérébral)
Bénévolat
Bien dormir
Bonheur
Brûlure
Cancers
Centres d'accueil et centres de jour
Centres d'écoute
Cerveau
Coeur
Compostage
Conseils nutritionnels
Conseils-1
Conseils-2
Contre les états de fatigue chronique + maigrir
Contrôler son poids
Découragement ... déprime...
Dents
Diabète
Dons d'organes
Douleurs
Entretien d'une maison
Étouffement
Exercices et sports
Fatigue
Fraude
Garder la forme
Garder la santé
Goutte (maladie)
Hébergement
Impôts
infarctus
Jeux - Danger!
La mort
La retraite
La vie
Loisirs
Maigrir 1
Maigrir 2
Maladie du coeur
Maladies - 1
Maladies - 2
Maladies du coeur
Médicaments
Mémoire
Nécrologie
Nutrition
Oreille et audition
Parkinson
Peau ( soleil - psoriasis )
Prévention
Prostate
Protection
Recherches
Résidences pour aînés
Retraite
Santé - animaux
Santé au Québec
Santé en France
Se soigner ...
Sécurité à la maison
Services
Sexualité
Sieste
Testament de vie
Tique
Traitements
Un peu de tout
Varices
Vieillissement 1
Vieillissement 2
Vitamines
Vivre longtemps
Yeux
 
Le régime alimentaire méditerranéen sur le point d'être abandonné

Italiens, Grecs et Espagnols abandonnent le régime méditerranéen

Le célèbre régime à base de fruits et légumes frais, fromages et céréales « est peu à peu abandonné» et se trouve « dans un état moribond » dans sa zone d'origine, en Europe méridionale, dans les régions d'Afrique du nord et au Proche-Orient.

Photo Reuters

Le régime alimentaire méditerranéen, réputé pour ses vertus anti-vieillissement et recommandé contre les maladies cardio-vasculaire,  est peu à peu abandonné  dans ses régions d'origine au profit de nourritures trop grasses et trop sucrées.

C'est le constat que vient de faire l'Agence des Nations unies pour l'Alimentation et l'Agriculture, dont le siège est à Rome. En substance, l'Agence dit ce qui suit : « Vanté par les experts pour sa capacité à maintenir les personnes en bonne santé et à favoriser la longévité, le régime méditerranéen a des adeptes partout dans le monde mais il est de plus en plus ignoré dans le pourtour méditerranéen ».
 

Un régime exemplaire

Bien qu’il existe autant de versions de régimes méditerranéens que de pays situés dans cette magnifique région du globe, on peut néanmoins tracer les grandes lignes du mode d’alimentation méditerranéen. En général, ce régime peut être défini selon neuf (9) principaux critères, selon leur fréquence dans l’alimentation quotidienne :

· Gras monoinsaturés (huile d’olive)
· Alcool (vin rouge)
· Viandes rouges et charcuteries
· Fruits
· Lait et produits laitiers
· Légumes
· Légumineuses
· Produits céréaliers
· Poissons

Il s’agit donc d’une alimentation exemplaire, riche en fruits et légumes, riche en gras monoinsaturés et polyinsaturés oméga-3, dans laquelle les sucres sont les sources principales de glucides et où les protéines proviennent principalement des poissons et des légumineuses au lieu des viandes rouges.
 

Les premiers indices des bénéfices associés à l’alimentation traditionnelle des pays bordant la Méditerranée proviennent d’études réalisées dans les années 1950 qui montraient que les habitants de la Crète, une île située au sud de la Grèce, avaient une incidence de maladies cardiovasculaires de 5 à 10 fois plus faible que les habitants d’Amérique ou d’Europe du Nord.

La recette est simple : le secret du régime alimentaire crétois consiste en des repas riches en fibres, en vitamines et minéraux ; et par l’utilisation de corps gras riches en acide gras mono insaturés. Cela se traduit brièvement par une alimentation avec,

- Beaucoup de fruits
- Beaucoup de légumes
- Peu de viande
- Du poisson
- De l’huile d’olive

Si les Crétois doivent leur bonne santé à l'huile d'olive, aux tomates, aux légumineuses, au vin et aux escargots, il convient de replacer l'alimentation dans un contexte plus large : le quotidien, le jeûne, la fête, l'environnement social et naturel sont autant de facteurs qui influencent la santé. Les végétaux à portée de cueillette sont aussi responsables de l'insolente longévité des habitants de Crète.

Changements dans les habitudes alimentaires des Méditerranéens

Les habitudes alimentaires de ces populations du pourtour méditerranéen « se sont brusquement détériorées » car elles utilisent des « revenus plus élevés pour ajouter un grand nombre de calories issues de la viande et des graisses à un régime alimentaire traditionnellement léger en protéines animales ». Ce qu'elles mangent désormais est « trop gras, trop salé et trop sucré ».

Si l'apport quotidien en calories dans l'ensemble de l'Europe a augmenté de 20% en 40 ans (passant de 2960 kcal à 3340 kcal), cette hausse a atteint les 30% en Grèce, en Italie, en Espagne, au Portugal, à Chypre et à Malte.

Prenant comme exemple la Grèce, la FAO fait état de la situation suivante : « Une prise de calories plus élevée et une dépense plus faible de ces mêmes calories font aujourd'hui de la Grèce le pays membre de l'Union européenne avec l'indice de masse corporelle moyen le plus élevé et la plus forte prévalence de surpoids et d'obésité ». Selon cette dernière, les Espagnols, les Italiens et les Grecs « sont devenus les plus gros mangeurs de l'UE ».

Comme autres facteurs incriminants, l'Agence fait intervenir « le développement des supermarchés, le changement des systèmes de commercialisation, le travail des femmes qui leur laisse moins de temps pour cuisiner, et des familles qui mangent plus à l'extérieur, souvent dans des "fast-food" ».

Un exemple à ne pas suivre en vieillissant

Il est bien connu que l’alimentation est un facteur clé dans le ralentissement du vieillissement et le maintien d’un bon métabolisme au fil des ans. Le fait d'abandonner le régime alimentaire méditerrranéen aura donc des répercussions lointaines, sinon prochaines sur la santé des populations du pourtour de la Méditerranée, à moins qu'ils y apportent des correctifs dès maintenant.

Source : Agence France-Presse Rome

http://www.cyberpresse.ca/article/20080729/CPACTUEL/80729017/6685/CPACTUEL

30 juillet 2008

Recherche : Ronald Doucet


Plan du site |